Lyon : 2ème étape du Tour de France Cetelem

En 2016, les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes vont continuer à faire des projets

Sportifs, écolos, indépendants, connectés, prudents, malins et heureux : ce sont les 7 caractéristiques du portrait-robot des habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes révélés par l’étude inédite BVA-Cetelem sur la gestion des projets des Français. Interrogés pour les deux prochaines années, les habitants de la région AURA avancent 3 priorités inattendues : se reposer et s’évader avec de belles vacances, se soigner, et rénover leur logement. Les habitants de la région sont plus nombreux que la moyenne des Français à mener à bien leurs projets.
Logo Tour de France

 

« Dis-moi où tu habites et je te dirai quels sont tes projets ». C’est au travers d’une enquête réalisée avec l’institut BVA auprès d’un échantillon de plus de 12 000 Français dont plus de mille (1 036) habitant la nouvelle région AURA que Cetelem dévoile les principales caractéristiques de leurs projets. Priorités et principales préoccupations, astuces et moyens de financement, degré de confiance accordé à leurs partenaires : plus d’une quinzaine de thèmes ont été abordés pour proposer une photographie des projets des Français, région par région.
Pour la deuxième édition de son Tour de France, Cetelem continue d’explorer les habitudes de consommation des Français. Cetelem, qui propose des solutions de financement de projet à travers le crédit, l’épargne et l’assurance, publie régulièrement des études sur les évolutions du mode de vie et leurs conséquences. Contrairement aux a priori, cette étude démontre une fois de plus que les Français sont et restent réalistes dans la gestion de leur budget et qu’ils ont une grande capacité d’adaptation.

Les projets des habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes… d’abord s’évader puis prendre soin de soi, enfin, améliorer le quotidien

  • Malgré un contexte économique encore difficile, les habitants de la région ont des projets pour cette année qui vient tout juste de commencer :
    68% d’entre eux prévoient en priorité de s’offrir de belles vacances, c’est un peu plus que la moyenne des Français (66%). Et chez les Lyonnais, ils sont encore plus nombreux, 74%.
  • On découvre avec surprise que, comme la moyenne des Français, un habitant de la région sur deux (52%) nourrit des projets en matière de santé.
  • Les projets de rénovation de leur domicile complètent le podium avec 38%, soit 2 points de plus que la moyenne nationale.

Sportifs, écolos, indépendants et débrouillards

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, on est sportif et c’est encore plus vrai pour les Lyonnais qui sont 38% à avoir des projets d’activités ou d’achats d’équipements sportifs contre 28% pour la moyenne des Français. Est-ce la proximité avec les Alpes ? Peut-être, mais pas seulement, puisque le reste des habitants de la région se situent 2 points au-dessus de la moyenne des Français sur ces projets sportifs (30%).
Ecolos les Auvergnats et Rhône-Alpins le sont assurément : 80% d’entre eux se déclarent prêts à tenir compte des aides à la rénovation énergétique dans leurs projets d’aménagement de leur logement. Ce sont 4 points de plus que la moyenne nationale.
Les habitants de la région sont également indépendants et connectés : 64% d’entre eux comptent avant tout sur leurs propres recherches sur Internet pour préparer leur projet. C’est 4 points de plus que la moyenne des Français. La tendance est encore plus forte chez les Lyonnais qui sont 68% à faire confiance avant tout à eux-mêmes. Mais cela n’empêche pas 6 habitants de la région sur 10 de faire davantage confiance que la moyenne des Français (58%) aux professionnels dont c’est le métier et à leur entourage proche.
Les Auvergnats et les Rhône-Alpins n’échappent pas à la mode du système D puisque 55% d’entre eux déclarent y avoir recours pour financer leurs projets. 32% déclarent vendre sur Ebay ou Le Bon Coin des objets qu’ils n’utilisent plus et 27% dans des brocantes ou des dépôts ventes.

Une bonne préparation et une gestion prudente pour mener à bien leurs projets

Fidèles à leur réputation, les habitants de la région sont prudents. La première source de financement de leurs projets est leur épargne (82% contre 79% pour les Français), et les Lyonnais sont encore plus nombreux (89%). Un autre mode de financement est plébiscité par les habitants de la région, il s’agit des facilités de paiement de type 3 fois sans frais : 62% y ont recours contre 57% des Français. Le crédit n’est pas en reste avec 6 habitants de la région sur 10 qui déclarent y avoir recours, c’est 2 points de plus que la moyenne des Français.
Un projet bien préparé a plus de chance d’être mené à bien. Les habitants d’AURA en sont convaincus : 57% d’entre eux (et 61% des Lyonnais) considèrent que la bonne préparation (recherche d’informations et organisation) est la clé du succès de leur projet.
L’augmentation de leurs revenus est le premier facteur qui pourrait permettre aux habitants de la région Auvergne Rhône-Alpes d’avoir plus de projets (61%) devant une baisse de l’impôt sur le revenu citée par 39% et près d’un Lyonnais sur deux (45%).

Des habitants moins sensibles à la dégradation ressentie de leur pouvoir d’achat

En ce qui concerne la gestion de leur budget, les prévisions pour 2016 dans la région rejoignent celles de la moyenne des Français : 37% des habitants entendent mettre autant d’argent de côté que ces 12 derniers mois (contre 35% moyenne France). 20% prévoient d’en mettre plus de côté et 14% d’en mettre moins.
55% des habitants de la région estiment que leur pouvoir d’achat s’est détérioré au cours des 12 derniers mois. C’est 3 points de moins que la moyenne France. Auvergne-Rhône-Alpes est ainsi la 2ème région à se déclarer la moins touchée par une dégradation du pouvoir d’achat.
Si l’argent ne fait pas le bonheur, il peut y contribuer. 46% des habitants de la région se déclarent heureux, c’est à peine plus que la moyenne nationale (45%). Dans le détail, ce sont les périurbains qui sont les plus heureux (59%) devant les ruraux (49%), les Lyonnais (43%) et les habitants des villes de taille moyenne (34%). A noter que la présence d’enfants est une source de bonheur car 52% des habitants vivant dans un foyer avec enfants se déclarent heureux.

Méthodologie

Etude réalisée par l’Institut BVA par internet du 6 au 15 octobre 2015. Un échantillon de 12 408 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus a été interrogé. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Au sein de cet échantillon national, 1036 habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été interrogés dont 432 périurbains et ruraux et 233 habitants de l’agglomération de Lyon.

Le rapport d’analyse est disponible sur demande.

Lyon : 2ème étape du Tour de France Cetelem