Marseille : 1ère étape du Tour de France Cetelem

Les projets des Français – Résultats de l’étude BVA/Cetelem. Plus de 12 000 Français interrogés dont 927 en région PACA. Les habitants de PACA ont recours au système D pour réaliser leur projets.

Interrogés sur leurs projets pour les deux prochaines années, les habitants de la région PACA avancent 3 priorités inattendues : de belles vacances pour 67%, des soins de santé pour plus de la moitié, et l’aménagement de leur logement pour un tiers. Minutieux et astucieux, les habitants de PACA sont prudents, ils traquent les bons plans et ont recours au système D pour mener à bien leurs projets.

Logo Tour de France

 

« Dis-moi où tu habites et je te dirai quels sont tes projets ». Grâce à une enquête inédite réalisée avec l’institut BVA, auprès d’un échantillon de plus de 12 000 Français dont 927 habitants de PACA. Cetelem dévoile les principales caractéristiques des projets des habitants de la région PACA : priorités et principales préoccupations, astuces et moyens de financement, degré de confiance accordé à leurs partenaires, plus d’une quinzaine de thèmes ont été abordés pour proposer une photographie de la gestion de projets en région PACA.
Pour la deuxième édition de son Tour de France, Cetelem continue d’explorer les habitudes de consommation des Français. Cetelem, qui propose des solutions de financement à travers le crédit, l’épargne et l’assurance, édite régulièrement des études sur les évolutions du mode de vie et leurs conséquences. Contrairement aux a priori, cette étude démontre une fois de plus que les Français sont et restent réalistes dans la gestion de leur budget et qu’ils ont une grande capacité d’adaptation.


Rapport d’analyse disponible sur demande

Avec un pouvoir d’achat perçu en baisse, les habitants de la région PACA conservent des projets, très concrets, notamment dans le domaine de la santé.

En région PACA, comme dans le reste de la France, plus d’1 habitant sur 2 (57%) continue à ressentir une détérioration de son pouvoir d’achat. Cependant, en matière de projets, les habitants de la région, comme l’ensemble des Français, pensent d’abord à leurs prochaines belles vacances, peut-être pour s’évader de la morosité (67%) ?

Plus surprenant le deuxième projet cité par les habitants de PACA concerne leurs besoins de soins de santé : plus d’1 sur 2 (54% vs 52% des Français) déclare avoir un projet lié à sa santé dans les 2 ans à venir (optique, soins dentaires, cures thermales, thérapies etc.).

Les habitants de PACA se fixent en la matière un budget maximum de 1 217 €, soit plus que la moyenne des Français à 1 073 €.
Après les vacances et la santé, 1 habitant sur 3 (34%) envisage des travaux de rénovation de son domicile. Dans ce domaine, les personnes interrogées déclarent que les efforts du gouvernement pour promouvoir les travaux de rénovation énergétique comme les crédits d’impôts restent attractifs.

    Cependant, si 3 Français sur 4 estiment qu’ils prendraient en compte les aides, elles sont peu lisibles pour une majorité d’entre eux, et il en est de même pour les habitants de PACA :

  • 1 sur 2 estime que les aides sont un moyen d’améliorer la qualité des travaux ;
  • Moins d’1 sur 2 (45%) considère qu’elles sont une source réelle d’économie ;
  • Seuls 19% pensent qu’elles sont accessibles et 15% seulement reconnaissent leur simplicité d’utilisation.

Les habitants de la région PACA consacreraient leur plus gros budget à l’acquisition d’un véhicule, en moyenne, 9 205€, puis dans les travaux de rénovation de leur domicile pour un montant de 5 136€ en moyenne. Autre domaine important, les projets liés aux évènements de leur vie personnelle (naissance, mariage, études des enfants, etc.), représentent un budget de 3 659€.
Pour financer leurs projets, les habitants de la région font preuve de prudence. A l’instar du reste des Français, ils privilégient l’argent disponible avec 8 habitants sur 10 (81%) qui déclarent piocher dans leur épargne. Le crédit reste cependant clairement un outil majeur de financement de projet pour près de 6 habitants sur 10 (58%) qui déclarent y avoir recours, juste derrière les offres de facilités de paiement de type 3 fois sans frais (62%).

Pour mener à bien leurs projets, les habitants de PACA sont minutieux et connectés.

Plus d’1 habitant sur 3 déclare faire peu de projets mais les mener à bien (34% contre 31% pour la moyenne nationale). Consciencieux, les habitants de PACA ? Sans doute car la majorité (58%) déclarent accorder de l’importance à la préparation de leur projet, suivi par le bon choix des prestataires ou fournisseurs. Connectés, les Pacaïens le sont aussi. Pour plus de 6 sur 10 d’entre eux (62%), internet est une de leurs principales sources d’information, avec leur entourage (60%) et les professionnels (58%). Dans le détail, il apparaît que près d’1 habitant de PACA sur 3 fait confiance aux recommandations lues sur internet. Surprise en revanche du côté des réseaux sociaux malgré leur côté tendance : seuls 5% des habitants de PACA et 3% pour les Marseillais les considèrent comme une source d’information utile pour leurs projets.

Pour augmenter leurs revenus, les habitants de PACA sont des chasseurs de bons plans et des adeptes du système D.

Près d’1 habitant en PACA sur 3 (31%) considère qu’un projet réussi est un projet « bon plan ». Au-delà de leur banque ou de leur entourage, qu’ils sollicitent pour financer leurs projets, plus de la moitié (55%) ont déjà eu recours au système D pour augmenter leurs revenus. Ainsi, le recours à la vente d’objets par Internet ou en brocante entre particuliers est le plus pratiqué : 42% des interrogés. Plus de 2 habitants sur 10 (22%) déclarent faire des heures supplémentaires ; 1 sur 10 (12%) exerce un travail de complément ; 12% aussi travaillent le dimanche ; et 5% avouent exercer une activité non déclarée.

6 habitants sur 10 (63%) expliquent qu’une hausse de leurs revenus permettrait de réaliser plus de projets. C’est beaucoup plus que d’autres facteurs comme la baisse de l’impôt sur le revenu (41%), la baisse de la TVA (22%) ou plus surprenant la hausse des aides et des allocations (9%). Enfin, contrairement aux idées reçues, les habitants de la région conçoivent leurs projets de manière sereine et évitent les décisions impulsives : ils ne sont que 21% à considérer qu’une prime exceptionnelle leur permet d’avoir plus de projets.

En région PACA, des habitants connectés et soucieux de leur carrière professionnelle
Connectés, les habitants en région PACA le sont résolument : 34% prévoient d’acheter un objet connecté dans les deux années qui viennent et c’est encore plus vrai à Marseille (4 sur 10). Connectés, mais également soucieux de leur évolution professionnelle, avec 22% des habitants de la région qui projettent un changement de situation professionnelle concret dans un délai de 2 ans. Qu’il s’agisse de créer leur propre structure ou de financer une formation professionnelle, le budget qu’ils comptent consacrer à ce changement est d‘ailleurs nettement plus élevé que la moyenne France, soit une enveloppe dédiée de 2 444€ contre 1 620€ pour la moyenne française.

Méthodologie

Etude réalisée par l’Institut BVA par internet du 6 au 15 octobre 2015. Un échantillon de 12 408 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus a été interrogé. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Au sein de cet échantillon national, 927 habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont été interrogés dont 203 périurbains et ruraux.

Marseille : 1ère étape du Tour de France Cetelem – 5 novembre 2015